Séminaires de recherche : Lactation in History

Séminaires de recherche organisés à l’université de Genève dans le cadre du projet Sinergia « Lactation in History ».

Cette série de conférences constitue la première manifestation publique de ce projet autour de l’histoire de l’allaitement.

Lactation in History

Groupes d’étude « Allaitement : histoire, littérature, anthropologie »

 

Mercredi 4 décembre, 16 h, Uni Bastions salle A 206 – Dominique Frère (Histoire antique et archéologie, Université de Bretagne Sud), « Archéologie des produits laitiers : les analyses de contenus biologiques, leurs résultats et leurs interprétations ».

Jeudi 27 février, 16 h, Uni Bastions salle B 108 – Elisabeth L’Estrange (Histoire de l’art, University of Birmingham), « Regards croisés sur l’allaitement : des textes aux images à la fin du Moyen Âge ».

Jeudi 10 avril, 16 h, Uni Bastions salle B 108 – Maaike Van der Lugt (Histoire médiévale, Université Paris Diderot – Paris VII), « Le lait, le sang et la semence : pour une physiologie de la transmission à la fin du Moyen Âge »

Jeudi 5 juin, 16 h, Uni Bastions salle B 108 – Nahema Hanafi (Histoire moderne et contemporaine, Cerhio, Université d’Angers), « L’allaitement et les élites féminines des Lumières : pratiques, représentations et enjeux ».

Télécharger l’affiche : Séminaires de recherche Lactation in History

Liens vers les sites des organisateurs de la manifestation : 

Programme Sinergia sur l’histoire de l’allaitement

Lactation in History

Séminaire du LAPCOS – Conférence dans le cadre de l’ANR COLOSTRUM

Vendredi 22 novembre 2013

O’brillant Damus

 

Enseignant en sciences de l’éducation

Responsable du programme de formation doctorale en éducation à l’Université Quisqueya (Haïti)

 

L’accouchement traditionnel haïtien : de la thérapeutique profane

au monde des rituels 

 

« La naissance est chronologiquement le premier des rites de passage qui transforme un événement biologique en un événement social » (Laburthe-Tolra, 1993. Cité dans Damus, 2012). En Haïti, le rôle des accoucheuses traditionnelles est central : non seulement elles compensent, dans une certaine mesure, l’inégalité sociogéographique d’accès à l’hôpital, mais elles mettent en place une prise en charge de l’accouchement qui reflète leurs savoir-faire thérapeutiques et aussi une connexion avec l’univers des saints. Cette « éthique du care » tisse des sens culturels qui font de l’accouchement un phénomène de l’ordre du symbolique et du sacré. »

À 14h30, Campus Saint-Jean d’Angély 3

Salle 129 du bâtiment SJA3

24 Avenue des Diables Bleus, Nice

Télécharger l’affiche : Conférence O’brillant Damus JC