Le colostrum, cette « substance mystérieuse qu’on ne peut copier ».

Mardi 3 juin 2014 à 14h00
MSHS–Sud-Est
Salle 128-129
Campus Saint-Jean d’Angély

Céline VERGUET
Docteur en anthropologie

Le colostrum, cette « substance mystérieuse qu’on ne peut copier ».

Quelques réflexions à partir d’une ethnographie au « sein » de la maternité de l’hôpital l’Archet à Nice

Le colostrum. Cette substance n’est pas neutre – tout comme le terme lui-même – et porte avec elle tout un ensemble de représentations, de systèmes de valeurs, de croyances qui sont autant de pistes d’accès aux pratiques d’allaitement néonatal ainsi qu’aux pratiques de soin.
Sur le terrain français, les discours des mères à propos du colostrum ont une forte tonalité médicale et laissent supposer l’absence d’un sens commun qui « pousserait » au don.
Pourtant, je montrerai que si donner le colostrum paraît évident aux mères qui allaitent, une véritable palette de nuances existe quant aux raisons à l’origine de l’orientation donnée à l’allaitement des premiers jours (exclusif, mixte, arrêt, tétée de bienvenue, etc.).

Je proposerai une analyse des premières données recueillies, en abordant les pratiques de soin et les pratiques d’allaitement saisies dans leur tension entre savoirs et expérience(s), entre empathie et représentation(s) du colostrum et des corps. Affaire à suivre.

Télécharger l’affiche : Conférence Verguet-Colostrum 3 juin 2014-1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *